Union locale des retraités de la CFDT à Montpellier et dans ses environs.

Accueil > IMPOT ET JUSTICE SOCIALE > GRAND DEBAT

GRAND DEBAT

vendredi 25 janvier 2019, par SIRVENT

La CFDT participera aux débats sur la base de ses propositions avec la volonté d’obtenir de réelles inflexions sociales et la tenue d’une conférence sociale pour aboutir à un « pacte du pouvoir de vivre. »
Pour leur part, les militants de la CFDT Retraités porteront aussi dans ces débats les positions que l’UCR présente au gouvernement et aux parlementaires depuis le mois de mai 2017 :
• Ils exprimeront :
o leur désaccord avec la revalorisation des pensions de retraite, limitée à 0,3 % par an, bien en deçà de l’inflation ;
o leur désaccord avec la non revalorisation du minimum contributif ;
o leur désaccord avec la réforme de la CSG 2018 malgré la mesure d’atténuation prise en décembre ;
o leur désaccord sur le prélèvement de 1 % au titre de la maladie qui subsiste sur les seules pensions des retraites complémentaires (Arrco, Agirc, Ircantec).
• Ils expliqueront :
o que les retraites ne doivent pas être une variable d’ajustement du budget de l’État ;
o qu’année après année, le niveau de vie des retraités baisse, notamment parce que les pensions ne sont pas indexées sur les salaires ;
o que les retraités doivent bénéficier d’une aide à la complémentaire santé, au même titre que les salariés ;
o que pour les salariés actuels, le taux de remplacement lors du passage à la retraite diminue sérieusement ;
o que le minimum de pension pour une carrière complète doit être équivalent au smic net.

Si des organisations comme la CFDT, avec d’autres sur le plan syndical comme sur le plan associatif s’engagent dans les débats, il sera possible de construire un rapport de force qui obligera le gouvernement à réorienter sa politique.